Restitution du diagnostic

D'octobre 2018 à mars 2019 : le temps du diagnostic

De grands enjeux ont émergé de l’enquête :

  • Des problématiques d’accès spécifiques au territoire : absence de Très Haut Débit et absence de guichet public dans certaines communes ; problématique de mobilité dans les zones de montagne.
  • Des risques grandissants au fil de la dématérialisation des services publics : les démarches CAF, Pôle emploi, Assurance maladie, Assurance retraite, carte grise, permis de conduire, EDF en première ligne sur les besoins d’accompagnement.
  • Une forte inquiétude liée à la dématérialisation totale de la déclaration de revenus en 2019.
  • Des publics à remobiliser : la nécessité de renforcer les capacités de détection des publics en situation d’exclusion numérique, et de mobilisation/motivation de ces derniers pour éviter le non recours.
  • L’émergence de tiers lieux, l’hybridation des lieux d’accueil : des espaces à repenser pour y intégrer le numérique, depuis le libre accès jusqu’à l’animation d’ateliers collectifs ou le conseil individuel.
  • Une évolution des pratiques professionnelles à soutenir : un besoin de formation et d’outillage des professionnels aux socles numériques et/ou démarches en ligne spécifiques.
  • L’enjeu du cadre juridique et déontologique : comment construire un cadre entre opérateurs de services dématérialisés et acteurs de l’accompagnement, pour faire « à la place de » dans de meilleures conditions.
  • L’opportunité de la complémentarité : de nombreuses initiatives déjà existantes sur le territoire, un enjeu à les rendre plus visibles pour faciliter la coordination et l’orientation entre acteurs de l’accompagnement.

Les mots de l’inclusion numérique | Pau | 9 mars 2018

Diagnostic-restitution- WeTechCare
Diagnostic-restitution- WeTechCare

9 mars 2019 : lancement de la deuxième phase

Suite à la réalisation de l’état des lieux et à l’identification des acteurs, il est apparu important de lancer une réflexion sur l’inclusion numérique autour de thématiques déclinées en groupe de travail :
  • Atelier 1 – Rôle et positionnement des acteurs : quelles actions existantes ? quelles complémentarités ? quels besoins pour agir ? (formation, outils,équipements…)
  • Atelier 2 – Sensibilisation et engagement des publics : comment détecter, informer, engager, orienter les publics ?
  • Atelier 3 – Modalités d’animation du réseau : comment se coordonner ? quels outils pour le réseau ? quelle gouvernance ? quelle communication autour du réseau ?
Lors de la réunion du 9 mars, les participants ont pu positionner sur les ateliers de leur choix et ainsi entamer un travail de réflexion qui a abouti à une restitution au mois de mai.